10 choses à méditer pour être édité…

  • AAEAAQAAAAAAAAdkAAAAJGM0MTFmYTExLTZmYzItNDY5NC05NDM1LTIzMTU3ZDI0NDk2NALire, et encore lire, tous genres de livres, et si possible les analyser.
  • Bien cibler les maisons auxquelles vous envoyez vos textes ; nombre d’échecs viennent de là. Avec Internet, c’est long, mais c’est faisable.
  • Bien prendre conscience que sur 1 000 envois postaux, un seul trouvera preneur ! La concurrence étant féroce, il convient donc de se surpasser !
  • Veillez à la correction grammaticale et orthographique de votre manuscrit, c’est bien plus important que ce que vous croyez.
  • N’envoyez pas de 4e (résumé), contentez-vous d’intégrer ce contenu à votre (courte) lettre de présentation, accompagné de quelques mots sur vous – et n’oubliez pas vos coordonnées, oubli plus fréquent que ce que l’on croit !
  • Essayez de sentir ce qui est dans l’air du temps et de vous y adapter.
  • Chapitres courts et dialogues vous donneront un avantage.
  • Si vous songez au numérique, sachez qu’il n’a jamais vraiment décollé en France et qu’il est en perte de vitesse aux Etats-Unis. Il fonctionne surtout dans les domaines du thriller et de la fantasy.
  • N’imaginez pas que vous multiplierez vos chances en faisant traduire votre livre vers l’anglais : c’est cher pour un particulier, et dans les pays anglo-saxons les envois directs n’existent pas, il faut toujours passer par un agent.
  • Fuyez l’autoédition ou l’édition à compte d’auteur. Cela pourrait vous coûter cher, et sans le soutien publicitaire d’un éditeur traditionnel ni diffusion digne de ce nom, votre livre restera à jamais inconnu de tous, sauf si vous disposez de moyens publicitaires conséquents ou d’un énorme réseau de contacts de votre côté.
Télécharger cette page en PDF

Laissez un commentaire





CommentLuv badge

Scroll Up
%d blogueurs aiment cette page :