Les Assises de la traduction littéraire 2012 !

Les Assises

Les 29èmes  Assises de la traduction littéraire auront lieu les 9,10 et 11 novembre 2012 en Arles.

Elles auront pour thème « Traduire le politique ».

Le programme est actuellement en cours d’élaboration et devrait être disponible sous peu.

Faut-il le préciser, ces Assises sont un grand moment dans une année de traducteurs littéraires, permettant de fructueuses rencontres et échanges et offrant chaque année des conférences de qualité. Tout le monde peut y assister, au fait, nulle obligation d’être traducteur professionnel pour ce faire !

L’autre grand moment, à Paris celui-ci, se trouve être :

La Journée de printemps Atlas

Le thème cette année en était : « Le traducteur à ses fourneaux »…

Réplique parisienne des rencontres arlésiennes, la Journée de printemps est consacrée à la traduction de la littérature et des sciences humaines.

Elle réunit autour d’un thème traducteurs, écrivains et chercheurs, et propose tout comme en Arles conférences, rencontres, débats, et ateliers de traduction animés par des traducteurs professionnels.

Au programme :

La journée (16 juin 2012) s’est ouverte sur une rencontre avec Fatéma Hal, restauratrice marocaine, qui est venue expliquer ce que signifie pour elle, dans la connivence des mots et des mets, le transfert culturel des goûts.

Huit ateliers ont scandé la journée, en proposant de traduire, en petits groupes, recettes inattendues ou textes littéraires à la gloire des saveurs et des mélanges : il y avait le choix entre traductions de l’anglais, de l’allemand, de l’espagnol, du russe, du malayalam ou du japonais !

Et, en clôture, les participants ont dégusté une farandole culinaire de mots et de poèmes concoctés à l’autre bout du monde – quelques récits de La Colère des aubergines (Bulbul Sharma), lus dans sa traduction par Dominique Vitalyos, quelques-unes des « histoires de cuisine » de Ryoko Sekiguchi… Et enfin, révélation suprême, Hervé Collet, des Editions Moundarren, est venu leur dire ce que l’on trouve « dans la cuisine du poète taoiste »…

Je vous reparlerai de la prochaine Journée de printemps un peu avant… le printemps, justement, tout comme je vous communiquerai le programme des rencontres d’Arles dès que je les aurai !

En attendant…

En attendant, si vous êtes impatient d’en découvrir davantage sur les associations qui organisent ces deux événements, rendez-vous sur le site du Collège des traducteurs ou sur son blog, sans oubler le site de l’Atlf et son blog, ni la publication trimestrielle de ces organes : le passionnant Translittérature !

A dans quinze jours, sans oublier questions ou commentaires si vous en avez !  🙂

Télécharger cette page en PDF

2 commentaires

  1. Edith Soonckindt sur 6 septembre 2012 à 6:30

    Fort bien résumé. ! Et je répète : ces Assises sont ouvertes à tous les curieux !!

  2. Hélène Billiet sur 6 septembre 2012 à 6:01

    Les Assises de la Traduction et tous les événements autour de la traduction sont très importants car la traduction est un vrai métier mal considéré en France. Tout le monde ne peut pas devenir facilement traducteur littéraire car c’est plus qu’un métier, c’est une passion à long terme.

Laissez un commentaire





CommentLuv badge

Scroll Up
%d blogueurs aiment cette page :